La bonneterie sexy exalte la femme

lingerie sexy

D’une bonneterie académique à la lingerie de la tentation impudique

Informations sponsorisées par Vente lingerie sexy

La lingerie demeure depuis l’Antiquité, toutefois elle ne savait rarement être titrée de sexy à ce moment. Elle permettait surtout à cacher le décolleté des femmes qui était considéré comme déshonnête. Une bonneterie plus récente arrive au 5e s., grâce à l’invention des corsets. Rarement pratique, le corset est essentiellement consacré à raffiner la taille ou à immobiliser le dos droit. Il est limité à l’aristocratie. Au XVIe s., la culotte en coton se vulgarise. Nous sommes toujours éloigné de la bonneterie sensuelle.

Le soutien-gorge sera conçu vers 1900, et il reste un complément fonctionnel. En ce 20e siècle, les femme apprécient aussi exhiber des bas qui épurent leurs gambettes et charment les regards des mecs. Néanmoins cette mode est souvent rattachée à la débauche. Les demoiselles préfèrent la lingerie traditionnelle qui est définie par des teintes chair ou sombres et des formes passe-partout. C’est vers la fin du XXe siècle que plusieurs créateurs remettent le désir au coeur de la lingerie en alliant provocation et élégance.

Une lingerie sexy nécessitera de résoudre la juste mesure entre polissonnerie et vulgarité pour exhaler la convoitise sans être obscène. Elle use des standards des personnes du music-hall. Les cotons sont dédaignés au profit des soieries.

L’attirance se trouve au cœur de la lingerie sexy. Si le noir et le couleur rose font toujours leur impression, la teinte ultime de l’attirance amoureuse est régulièrement exploitée c’est-à-dire rougeâtre. Utiliser de la lingerie sensuelle est une promesse de lasciveté. Elle suggère plus qu’elle ne montre. Les porte-jarretelles sont de grands incontournables de la bonneterie sexy et habillent le corps. La lingerie sexy modifie la fille sobre en nymphe charismatique. Les matières transparences révèlent juste ce qu’il faut de chair pour faire naître l’envie.

Bonneterie, ce qu’il faut garder dans les tiroirs

Pour démarrer, on devra bien connaître sa taille. Une taille inappropriée pour soutien-gorge et le soutien-gorge sera disgracieux. Autre point, on finira par trouver à l’intérieur d’un tiroir idéal des sous-vêtements en coton. On trouvera bien ainsi quelques vêtements de lingerie de grands fabricants, sans oublier la lingerie spécial pour le sport de genre brassière. Il est aussi intéressant de détenir constamment quelques lingeries de couleur chair. Et finalement, favorisez les bonneteries privées de bretelles qu’à bretelles transparentes. Celles-ci seront inesthétiques et jaunissent assez vite à l’usage.